Les papillons … les papillons…

Ca y est vous les voyez. Papillomavirus, doux nom de coléoptère pour belle saloperie, vous vous en saviez porteuse mais pas de signes visibles dans un premier temps. Après des mois d’attente, ils sont apparus. Ca y est, les condylomes-autre doux nom, sont là.

Au début, vous avez voulu combattre. Mais le cœur n’y était pas vraiment. Vous trouviez cela injuste. Après un avortement, on veut résilier l’abonnement gynécologique : alors pourquoi ? Vous ruminiez. La rupture. Le temps qui passe. La non-maternité. Une femme qui finit le printemps de sa vie, qui entre dans l’été en pleine canicule, un peu écrasée. L’hiver fut rude. L’immunité malmenée par les virus venus du froid ; vous n’aviez pas arrêté : moucher, cracher, ronfler. Vous ne repreniez pas votre souffle...

Read More

after abortion:un soupçon de répit un zeste de joie

Quand j’ouvris les yeux, après l’opération, j’étais joyeuse. J’étais vivante. Je regardais par la fenêtre, il faisait beau : un soleil éblouissant et des arbres verdoyants dressaient un paysage idyllique. Dans la salle de réveil, quelques malades endormis. Je prenais conscience de mon souffle, en extase. Bel et bien là. Pas une once de culpabilité, mais une immense gratitude d’être présence, dans ce corps respirant. Aucune douleur. Aucune brutalité. Une extrême sérénité entre ces draps blancs.
Des minutes passèrent ou peut être des heures, je n’en savais rien.

On vint me voir :
« Tout s’est bien passé ». Ce n’était pas le gynécologue qui me suivait, c’était un inconnu.
On me demanda si je pouvais me lever et on m’invita à aller manger...

Read More

A toi & moi, mères imparfaites

Alors, voilà, il faut se l’avouer… Tu dois des excuses à toutes les mamans de la planète.. oui toutes, sauf à celles qui sont parfaites ! ouais, je peux comprendre, tu ne te reconnais pas en elles. Je pense très sérieusement comme toi, elles appartiennent à une autre espèce. A celle qui n’existe

peut-être pas en fait.

Donc, avant tu avais des principes. Mais genre des principes, des règles, qui n’étaient même pas négociables. Pas juste 2, 3 hein, on dira que tu en avais plus que la normale…
En amont tu as lu toutes sortes de bibles sur l’éducation positive,
la bienveillance, que dis-je, la superbienveillance....

Read More

ivg : dans le vif du sujet

J’étais assise dans le canapé, il était à côté de moi. C’était le moment. Je ne pouvais pas dépasser l’heure limite. Dans ma main, je regardais les petits cachets hexagonaux. Ils avaient l’air si inoffensifs. Je pensais : « ce serait à lui de me les introduire dans le vagin, il a aussi sa part de responsabilité dans cette histoire », puis je me ravisais. C’était mon corps, c’était à moi de le faire. Sur une impulsion, je mis les cachets. 

Et je sombrais dans la folie. Je me levais du canapé et je hurlais, je pleurais « je suis folle, je suis en train de tuer mon enfant, jamais je ne me le pardonnerai », je me jetais par terre. Une folle. Il me contenait, il m’empêchait de me faire mal. Il me parlait d’une voix douce « je sais, c’est dur, je sais »...

Read More

Je suis une salope

Je suis une salope. J’ai le sourire en pensant cela. Le manifeste des 343 « salopes » : Simone de Beauvoir, Brigitte Fontaine…Alors je fais partie de l’équipe. Chic. Classe. Je suis une salope. 

Nous regardions un film. La jeune héroïne se fait repérer dans une boîte de nuit par un célèbre DJ et elle finit dans son lit. R. a dit : « c’est une salope ». Je lui réponds « non, c’est une femme libre ». Il renchérit : « je n’aime pas que tu dises que c’est une femme libre, c’est une salope». 

En réfléchissant bien, était-ce une femme libre ? L’héroine se réveille le matin pleine d’espoir d’une prometteuse histoire d’amour, elle regarde son amant avec des yeux enamourés alors que le bellâtre l’abandonne déjà pour d’autres conquêtes...

Read More

Keeping up with the christians

Et oui, il s’agit bien là de rencontrer des chrétiens et non la famille Kardashian, divinités callipyges du vénéré petit écran.

Comment peut-on avoir l’idée de s’immerger en Terre Inconnue sans Frédéric Lopez et sans appartenance religieuse quelle qu’elle soit ?

L’idée n’est pas venue de moi mais d’une de mes amies qui s’est découvert une vraie foi chrétienne et pratiquante. Pendant la grossesse et après l’avortement, je m’entretenais souvent avec elle. Elle me conseilla d’aller dans un foyer de charité. Selon elle, ce se sont des lieux d’écoute pour les gens un peu perdus. Des gens comme moi. Je n’avais rien à perdre car effectivement, je me vautrais dans une bonne grosse culpabilité, écrasante, invivable. Aux grands maux les grands remèdes...

Read More