Mac Rambus

Eh non, le Mac Rambus n’est pas le dernier né de chez Mac Daube, c’est tout un concept…

Quand j’étais petite, avec mon frère, nous aimions regarder une bonne série des années 80 : Mac Gyver. Mac Gyver était le personnage débrouillard et ingénieux par excellence : avec une boite de conserve, de la ficelle, une allumette et son indispensable couteau suisse, il fabriquait de nombreux objets souvent explosifs. Il a d’ailleurs fait sauter, incendier, inonder un paquet de trucs tout au long des épisodes. Gamins, nous avions essayé de reproduire une tyrolienne, grâce à lui. Nous avions tendu une corde entre deux arbres, pris la ceinture de mon frère et nous nous attendions à glisser aisément, tel ce phénix de Mac, suspendus dans les airs...

Read More

Pleurer

Acte 1

Pleurer de tout..jamais de rien

Et puis tu es là.
Ta gorge se serre de plus en plus..

Tu luttes pour tenir le coup,
pour ne pas avoir ce goût salé aux coins des lèvres, pour ne pas avoir le nez qui coule.
Tout sauf cette buée derrière tes lunettes, mais…

L’émotion a été plus forte. Elle gagne souvent d’ailleurs. Elle t’a submergée…

Ce jour là, tu as tout donné ou pas. L’énième jour où tu as fait mille et une choses, ou juste rien.
Tu as plus ou moins gardé le cap ou frôler la noyade.

Pour autant, elles sont arrivées.
Les larmes.
Elles attendaient déjà sur le seuil de tes paupières depuis longtemps, prêtes à jaillir de leur petit sac lacrymal devenu trop étroit....

Read More

Super Victime: le super héros de la loose

Voilà un costume plutôt facile à enfiler. Qu’on porte tous un peu parfois, surtout lorsqu’on a décidé de bien mariner dans son jus. Monde de merde comme dirait Georges Abitbol, l’homme le plus classe du monde. 

Le Super victime a des supers pouvoirs, comme tout super héros. 

Super pouvoir numéro 1 : la comparaison. Super Victime est le plus malheureux au monde. Super Victime envie un peu les autres car ils ont mieux que lui. 

Super Victime, son ennemi, c’est l’Autre. « L’enfer c’est les autres » : son petit mantra à la sauce Sartre tournicote dans sa caboche bien étroite. Super Victime pense qu’il peut deviner la vie des gens : il voit un reflet, il y croit. Facebook est son arme : activation du pouvoir « Comparaison » dès la connexion. Et là, c’est le drame...

Read More

Before abortion. Impressions.

Dans la voiture, je sentais mon ventre, il avait gonflé et j’avais peur, si peur. Tu avais pris de la place. Tu occupais déjà toutes mes pensées et maintenant voilà que mon ventre gonflait et tirait. Tu montrais que tu étais là, un peu plus fort. « Je dis tu à tous ceux que j’aime même si je ne les connais pas » disait Prévert. C’était cela. Je te parlais et te tutoyais, quand je ne perdais pas, dans le brouillard de mon esprit, la connexion avec toi, petit visiteur inconnu. 

Le lendemain, le gynécologue confirma mon intuition sur ta présence qui se matérialisait.

« Il va falloir prendre des mèches plus grosses, vous êtes à un état de grossesse avancée. » Il me faisait un schéma, il soupirait et paraissait las. Je reboutonnais mon pantalon et je me levais...

Read More

Beloved

J’étais à Sumatra, dans le parc du Gunug Leuser. Autour, de moi, les bruits de la jungle, la chambre sommaire, la moustiquaire, le plancher grinçant, les insectes rampants… L’atmosphère était moite et chaude. Je me reposais après une journée de marche à la recherche des orang outans et le soir, je plongeais dans un tout autre univers.

Dans la GuestHouse où nous logions, des amis et moi,  Il y avait quelques livres. Par hasard, j’avais récupéré le seul livre traduit en français, Beloved. Je plongeais donc dans l’univers de Toni Morrisson, univers aussi inextricable, mystérieux et poétique que la jungle que je parcourais le jour. Ce n’est pas une lecture facile, le style est dense, imagé, obscur et lumineux, il faut pouvoir y pénétrer à la machette de nos yeux...

Read More